Pour un Parti Féministe Laïque !

Par SAMINT

 

 AN.jpg
 

Les partis dits traditionnels ont fait le choix d’INTÉGRER les féministes pour mieux les CONTRÔLER en évitant ainsi que les féministes deviennent une réelle force politique ou qu’une quelconque prise de pouvoir puisse avoir lieu.

La présentation d’une liste féministe (Féministes Pour une Europe Solidaire) lors d’un scrutin européenne semble un début prometteur malgré et ceci malgré le peu de moyen matériel et un lancement de campagne à peine deux mois auparavant. La liste FPES traduit une prise de conscience politique concernant les importantes régressions des droits des femmes et des enfants dans un contexte pour le moins difficile à savoir celui d’une abstention galopante, d’une percée de l’extrême droite et d’un gouvernement ayant adopté de nombreuses lois anti-femmes sur fond de perpétuelles reculades et régressions.

Après l’Espagne,l’Angleterre, l’Allemagne et la Suède entre autres… la France fera-telle enfin le pas de doter d’un parti féministe ?

 

 

Pourquoi faut-il créer un Parti Féministe Laïque ?

Le pouvoir qu’il soit législatif, exécutif ou judiciaire demeure essentiellement « masculin » c’est-à-dire non représentatif du peuple français.

images
Où sont les femmes ? – Assemblée de l’Association des Maires de France (AMF)

Les femmes qui représentent la moitié de l’humanité sont donc traitées comme une minorité dont les droits ne seraient pas légitimes.

Aujourd’hui, cela ne suffit pas de critiquer ou de dénoncer la misogynie, les injustices, les inégalités et les violences machistes subies par les femmes et les enfants : il faut évidemment être source de propositions et même de nouvelles revendications pour changer la société et non pas se contenter d’en analyser les dérives ou d’essayer uniquement de préserver les acquis sociaux de la génération précédente. La création d’un Parti Féministe Laïque apparaît de plus en plus comme une nécessité pour les femmes, les enfants et personnes progressistes aspirant au progrès social ou encore désireuses de fournir du ben-être au peuple tant sur le matériel, environnemental que sur l’adhésion à l’idéal républicain. Ce parti féministe sera donc républicain, universaliste et mixte car il s’agit de construire ensemble une société pleinement égalitaire sachant que les droits des femmes et enfants profitent toujours à l’ensemble de la société : le féminisme est un humanisme.

PatriarcatLa remise en cause d’acquis sociaux et l’essor de l’extrémisme qu’il soit religieux et/ou politique (toutes confessions confondues) sont encore un danger pour la laïcité ainsi que pour les droits et libertés des femmes et des enfants – mais ceci demeure en toute évidence une question secondaire et non prioritaire dans l’offre politique actuelle amplifiée par la suppression d’un ministère dédié exclusivement à cette tâche. Donc, pour pouvoir donner le change à ce rapport de force défavorable ou tout simplement survivre dans une société aussi hostile, la création d’un parti féministe laïque est un excellent outil pour réussir à faire entendre sa voix dans ce paysage politique laissant le champ libre aux extrémistes, aux communautaristes, aux multiculturalistes, aux prostitueurs et aux masculinistes dont les revendications ont un réel écho auprès des politiciens.

 

AN

Etant donné que les partis politiques en présence nous ont montré à de multiples reprises leur profond désintérêt pour l’égalité femmes/hommes, leur incapacité à respecter des promesses électorales et leur incompétence à fournir un programme avec la prise en compte des attentes du peuple ou encore à donner une vision pour la France – la création d’un parti féministe laïque permettra de faire bouger les lignes pour ces raisons car il y a urgence. En outre, les électeurs et électrices se détournent massivement des partis de « Gauche » comme de Droite, le renouvellement de l’offre politique s’impose et l’actualité ne cesse de nous rappeler et n’oublions pas un détail important à savoir que les femmes représentent la moitié de la population du pays ce qui est un énorme électorat (et même quelques hommes prennent également conscience de la gravité de la situation). Actuellement, nous vivons une réelle crise politique car c’est l’extrême droite qui mène le débat et poussent des électeurs ou électrices à voter CONTRE le parti frontiste (peut-être un semblant de sursaut républicain) et non à voter POUR un projet politique enthousiasmant ou du moins cherchant à lutter contre les ravages du néolibéralisme ou les inégalités sachant ces records d’abstention profitent bien entendu aux extrêmes qui eux-mêmes ont peu d’intérêt pour des valeurs telles que la laïcité ou l’égalité entre autres. De plus, la classe politique dans son ensemble ne cesse de montrer au peuple son mépris pour la cause des droits et libertés des femmes, avec notamment la répétition d’incidents sexistes ou lorsque les bancs de l’Assemblée nationale sont presque vides quand le débat concerne les droits des femmes. Il est grand temps que les féministes deviennent une force politique significative et créent un parti digne de ce nom pour pouvoir enfin peser dans les décisions du pays et ainsi avoir des sièges à l’Assemblée nationale et au Sénat par exemple pour voter des lois. La situation actuelle est tout simplement catastrophique !

Par conséquent, les féministes doivent se démarquer plus clairement des partis soit-disant de « Gauche » et se rassembler pour réfléchir collectivement à la définition d’une stratégie pour lutter contre ce déferlement de violences patriarcales et l’absence de volontarisme politique pour construire une société pleinement égalitaire. En effet, il en va de l’intérêt supérieur des femmes et des enfants que les féministes unissent leur force de manière plus concrète sans duplicité avec le système qui les broie pour CHANGER durablement la société – ce qui revient à cesser d’avancer en ordre dispersé de manière à être plus efficace pour avoir une assise dans le paysage politique français et européen tout en cherchant à établir des liens avec les féministes des autres pays en vue de créer des synergies et d’enclencher une dynamique favorable au progrès social.

Le féminisme est un projet de société méritant qu’on se penche ensemble sur la question et face à toutes ces criantes et alarmantes inégalités, violences, injustices et dysfonctionnements des services publics : quand un système est mauvais, néfaste et aussi destructeur il est tout à fait sain de vouloir le changer ou d’aspirer à un avenir meilleur.

 

 

Le patriarcat en quelques chiffres….

L’égalité femmes/hommes n’est pas un processus naturel et la parité (quand elle est appliquée) aurait pour objectif de palier le déficit de représentation politique des femmes sauf que cet outil est perverti par la mise en avant de femmes servant justement les intérêts du patriarcat d’où la nécessité d’un parti féministe laïque pour contrer cette stratégie empreint d’un certain sadisme visant à monter les femmes les unes contre les autres. Que serait le patriarcat sans la présence de femmes anti-féministes vouées à leur cause ?

infographie

 

Pour les personnes qui ont encore l’illusion de l’égalité ou estimant qu’il n’y aurait plus de combats à mener, ci-dessous quelques chiffres édifiants relatifs aux inégalités et aux violences machistes envers les femmes et les enfants en France*.

  • 97% de la population carcérale est masculine
    — 82 % des députés sont des hommes
    — 78 % des sénateurs sont des hommes
    — 88 % des conseillers généraux sont des hommes
    — 86 % des maires sont des hommes
    — 80 % d’hommes sont à l’antenne dans les médias selon le CSA
    — 82,8 % des postes de direction sont occupés par des hommes
    — 27% de moins que les hommes en terme de salaire pour les femmes
    — 80 % des femmes sont touchées par la précarité au travail (SMIC, temps partiel, CDD, intérim etc…)
  • 1 femme sur 5 a été déjà victime d’harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle
    — 5% seulement des cas d’harcèlement sexuel (et moral) au travail ont été portés devant la justice
  • 80% des femmes salariées sont régulièrement confrontées à des comportements sexistes (syndicats compris)
    — 1/4 des postes d’encadrement sont occupés par des femmes dans le secteur privé
    — 38 % de moins que les hommes concernant la pension retraite
  • 1 femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son partenaire
    — 201 000 femmes par an se déclarent victimes de violences conjugales
    — 83% des victimes de violences volontaires non mortelles par le partenaire sont des femmes
    — 7 femmes sur 10 déclarent avoir subies plusieurs actes de violences physiques
    — 2 472 milliards d’€ est le coût des violences au sein du couple (HCE)
    — 95 % des victimes de violence en France sont des femmes
    — 90 % des auteurs de violences sont des hommes
  • 80 à 90% des personnes prostituées sont des femmes
    — 90% des prostituées sur la voie publique sont étrangères
    — 50% à 70% des personnes prostituées ont des troubles psychiques (similaires aux viols et tortures)
    — 40 fois plus élevé que la moyenne nationale pour ce qui concerne le taux de mortalité des prostituées
  • 80% des agresseurs connaissent la victime
    — 67 % des viols ont lieu au domicile de la victime ou du violeur
    — 96 % des auteurs de viol sont des hommes
    — 91 % des victimes sont des femmes
    — 45 % des viols sont commis la journée et non la nuit
    — 10% seulement des viols font l’objet d’une plainte
    — 75000 viols par an en France
    — 1/3 des viols ont lieu au sein du couple
  • 9% des femmes immigrées ayant entre 51 et 60 ans ont déjà été « mariées » contre leur gré (viols)
    — 2% des femmes immigrées ayant entre 26 et 30 ans ont déjà été « mariées » de force
    — 1% des filles d’immigrés ayant entre 26 et 30 ans ont déjà subies un « mariage » forcé
    — 53 000 femmes adultes vivant en France ont été recensées comme victimes de mutilations sexuelles
    — 9 victimes sur 10 de mutilations sexuelles ont été excisées avant l’âge de 10 ans
  • 40% des pensions alimentaires sont impayées
    — 96% des victimes de pensions alimentaires impayées sont des femmes avec enfants
  • 255 infanticides d’enfants de moins d’un an par an recensés sur 3 régions (Inserm)
    — 400 à 800 meurtres d’enfant ou de mineurs de moins de quinze ans par an en France (Institut de Victimologie)
    ·– 2 meurtres d’enfants par jour tout âge confondu (Institut de Victimologie)
  • 70% des femmes handicapées ont déjà été victimes de violences
    — 1,5 à 10 fois plus de risques d’être maltraitées si les filles et les femmes sont handicapées
  • 78% d’augmentation des cas de LGBT-phobies signalés auprès d’SOS Homophobie (2012-2013)
    — 40% des cas de LGBT-phobies se sont cristallisés autour du mariage des couples de même sexe
    — 51% des cas de LGBT-phobies s’opèrent sur Internet (insultes, menaces, rejets, chantages etc…)
    — 9% des cas de LGBT-phobies concernent les lieux publics
    — 7% des cas de LGBT-phobies ont déjà été commis par des politiques
    — 6% des cas de LGBT-phobies sont perpétrés par la famille
  • 75% des cas des violences sexuelles ont lieu dans la famille
    — 4 millions de Français(e)s sont victimes d’inceste
    — 50% des appels du numéro « SOS-Viol-femmes-information » sont des mineures victimes agressions sexuelles
    — 26 % des Français connaissent au moins une personne victime d’inceste dans leur entourage
    — 3 % des Françaises déclarent avoir été victimes d’inceste
    — 6 % des adolescentes ont subi des violences sexuelles à 14 ans

Et… le plus PETIT budget de la République est…
Droits des femmes : 20 millions €
— SPA (Société Protectrice des Animaux) : 45 millions €
— Enseignement supérieur & Recherche : 23,25 milliards €
— Défense : 32 milliards € etc…

 

Le féminisme est incontestablement une lutte inachevée car nous n’avons pas encore trouver le moyen de faire la révolution celle qui consiste à l’avènement d’une société plus juste et égalitaire alors…. à vous de jouer !

(Création : 2013 – Maj : Juillet 2016)

 

 

 

Sources :

– HCE « Violences de genre – Repères statistiques »
http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques-79/

– Budget droits des femmes / droits des animaux :  (vidéo)
http://www.dailymotion.com/video/x3q1plk

– « Chiffres-clés, vers l’égalité entre les femmes et les hommes 2015 » (brochure)
http://www.familles-enfance-droitsdesfemmes.gouv.fr/wp-content/uploads/2015/03/Chiffres-cles-2015_Lessentiel.pdf

– « Contre le masculinisme. Petit guide d’autodéfense intellectuelle » (guide)
http://lagitation.free.fr/IMG/pdf/contre.le.masculinisme_web.pdf

– « Le coût économique et social de la prostitution en France » (étude)
http://www.mouvementdunid.org/Le-Mouvement-du-Nid-France-devoile

–  « Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique » (Union Européenne)
http://stop-violences-femmes.gouv.fr/IMG/pdf/Convention_d_Istanbul.pdf

Autres sources : 

Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, INSEE, Observatoire National de la Délinquance, SOS Homophobie, ONU, Toi Femmes, OLF, CSA, Enquête de la Directrice de recherche à l’Inserm spécialiste de la maltraitance et pédiatre menée par la Doctoresse Anne Tursz, Président de l’Institut de victimologie M. Gérard Lopez, 20 Minutes, OMS, Collectif Inceste, AIVI, SDFEFH.

 

 

 

Pour en savoir plus :

– Site de « Feministiskt Initiativ » (parti féministe suédois)
http://feministisktinitiativ.se/

– Site de « Iniciativa Feminista » (parti féministe espagnol)
http://iniciativafeminista.es/

– Site de « The Women Equality Party » (parti féministe anglais)
http://www.womensequality.org.uk

– Site de « Feministische Partei » (parti féministe allemand)
http://www.feministischepartei.de/startseite.html

– « Quand il s’agit de femmes, il n’y a pas d’hommes de gauche »
http://labrique.net/index.php/thematiques/feminismes/211-quand-il-s-agit-de-femmes-il-n-y-a-pas-d-hommes-de-gauch

– « Comment #NuitDebout gère les agressions sexuelles et le sexisme en son sein »
http://www.slate.fr/story/117733/nuitdebout-agressions-sexuelles-sexisme

– « Affaire Baupin: en 2013, un travail universitaire épinglait un «DSK des Verts» »
http://www.slate.fr/story/117809/affaire-baupin-dsk-des-verts

– Printemps Républicain (Laurent Bouvet) / pro-prostitution & anti-parité
https://twitter.com/laurentbouvet/status/240021053383008256

– « Printemps Républicain : Quand le communautarisme est dénoncé par ceux qui le pratiquent »
http://la-citoyenne.blogspot.fr/p/blog-page_18.html

– « A poil! : en politique, elles racontent le sexisme au quotidien »
http://www.lejdd.fr/Politique/A-poil-en-politique-elles-racontent-le-sexisme-au-quotidien-785577

– Podemos / pro-prostitution
http://www.francetvinfo.fr/monde/espagne/espagne-portraits-de-pablo-iglesias-et-albert-rivera_1233743.html

– « Gouvernement Tsipras : 10 ministres, que des hommes » / anti-parité
http://www.bfmtv.com/international/grece-le-gouvernement-tsipras-se-devoile-et-veut-en-finir-avec-l-austeritebr-859839.html

– « Syriza, Podemos, les révolutionnaires et les femmes »
http://www.ft-ci.org/Syriza-Podemos-les-revolutionnaires-et-les-femmes?lang=fr

– « Avec seulement 15 votants, l’Assemblée nationale a rejeté le 23 juin un amendement défendu par la députée Eva Sas, qui proposait l’inégibilité des élus condamnés pour violences, et notamment pour agressions sexuelles. » (article)
http://www.bfmtv.com/politique/l-assemblee-nationale-rejette-l-inegibilite-des-elus-condamnes-pour-violences-999950.html

 

LIENS UTILES   Liens utiles :

– « De Cologne à la Nuit Debout, les contradictions du féminisme à gauche »
https://revolutionfeministe.wordpress.com/2016/04/29/de-cologne-a-la-nuit-debout-les-contradictions-du-feminisme-a-gauche/?preview_id=315&preview_nonce=9328c98182&post_format=standard&preview=true

– « Le sexisme en politique : le mal dominant » (Documentaire)
https://www.youtube.com/watch?v=k5mFpvyfWzI

– #Handicap Film « Violences du silence » via Femmes pour le Dire Femmes pour Agir (FDFA) http://fdfa.fr/violences-du-silence/

– « Laïcité en danger : le bon, la brute et le multiculturaliste… » https://revolutionfeministe.wordpress.com/2016/04/17/laicite-en-danger-le-bon-la-brute-et-le-multiculturaliste/?preview_id=120&preview_nonce=d3c1d308b4&post_format=standard&preview=true

– Intervention de Henri Pena Ruiz sur les fondamentaux de la laïcité (Vidéo) https://www.youtube.com/watch?v=0I962xIRSew

Photo : AFP

 

 

 

Accueil : https://revolutionfeministe.wordpress.com

Advertisements